Digital et Personnal Data

Posté le

18/2/2021

Digital et Personnal Data

Chers lecteurs.

Notre article précédent évoquait les difficultés que vous sembliez rencontrer ces dernières semaines avec certaines évolutions implémentées dans vos applications préférées.

A notre tour de partager avec vous quelques désagréments.

Comme vous le savez nous avons migré vers un nouveau nom de domaine plus court, plus simple et pour nous plus évocateur de nos activités avec le suffixe .si, comme système d’information https://www.idema.si/actualites/changement-de-domaine

A ce titre, nous voulions partager avec vous les différents impacts de défauts de conception dans le  MCD (Modèle Conceptuel de Données) pour certaines données personnelles comme l’adresse mail difficilement accessibles et/ou modifiables.

Mais avant de poursuivre, qu’est-ce que le MCD ? Un sujet qui nous tient particulièrement à cœur chez iDeMa. Le MCD reste un des outils majeurs pour la conception des bases de données. C’est l’architecture du moteur de tout système d’information de gestion (ou informatique métier) ou décisionnel (ou business intelligence ou intelligence Data). Sa représentation graphique (on parle alors d’UML) permet de comprendre facilement et simplement les différents éléments d’un système (les tables, les propriétés, les liens ou relations entre les différents éléments…). C’est pour nous un travail essentiel pour la bonne conception d’un applicatif. Un MCD compréhensible de tous est le signe d’une bonne conception. On ne devrait jamais aller plus loin sans que toutes les parties prenantes (métier et utilisateurs, AMOA, développeurs, exploitation…) partagent le MCD.

Revenons-en maintenant à notre expérience de changement de nom de domaine et donc d’adresses mails et de contacts de nos principaux fournisseurs. Dans de nombreux cas disais-je, l’adresse mail n’est pas facilement accessible et/ou modifiable.

C’est un peu pénible et surtout peu ou non conforme avec le RGPD qui exige que toute donnée personnelle soit facilement accessible, modifiable et/ou supprimable. Or pour beaucoup de systèmes cette adresse est utilisée comme clé primaire. C’est-à-dire comme un identifiant unique et immuable comme peut l’être votre numéro de sécurité sociale, et clé pour accéder à l’ensemble des éléments de l’applicatif ou du portail. Enfin il arrive également que cette adresse mail soit récupérée pour être utilisée dans d’autres bases (newsletter, base de promotions, base comptable…) Bref un véritable imbroglio pour opérer tout changement. Ceci peut s’avérer très désagréable pour l’utilisateur final. Également, très gênant pour l’image de marque de la société qui prétend vous rendre service avec de nouveaux outils digitaux. Risqué enfin, si certains utilisateurs par saute d’humeur se mettaient à s’en plaindre auprès de la CNIL, et qu’il ne soit pas possible de contacter qui que ce soit (même par téléphone) pour demander la résolution du problème.

Que reste-t-il des systèmes qualité des années 2000 ou l’enregistrement et le traitement des anomalies étaient l’obsession de beaucoup d’entreprises… Rassurez-vous il ne sont pas morts, ils ont juste besoin d’être remis au gout du jour !!!

Quoi qu’il en soit nous vous conseillons de ne jamais négliger le MCD de votre applicatif et de bien prendre le temps de le partager et de l’éprouver avec toutes les parties prenantes du projet. C’est indispensable et vous verrez avec un peu d’entrainement même amusant !

Pour vous en convaincre commencez par faire le MCD de votre propre cave à vin ou de votre répertoire de bonnes recettes…. Et consommez vos MCD sans modération !!!!

A bientôt.

Découvrir d'autres articles

Rejoignez la
newsletter iDeMa

Et ne ratez plus aucune informations

Merci pour votre inscription !
Merci de vérifier votre saisie